mercredi 13 janvier 2016

Les deux témoins de l'Apocalypse comme agents d'intrication (partie 6)

Quand on arrive au son de la troisième trompette, la perturbation anthropique sur l'environnement devient massivement létale pour l'homme. Dans la chronologie apocalyptique des catastrophes naturelles liées aux trompettes, les premières victimes sont les plantes, puis viennent les animaux et en enfin les hommes. Apocalypse 8: 10  Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau ; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. 11  Le nom de cette étoile est Absinthe ; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères.

Avec la troisième trompette, le champ focal biblique s’est encore resserré, pour se fixer sur un élément vital pour l'homme, l'eau douce. Sur Terre il y a beaucoup d'eau, mais elle est salée dans les mers intérieures et les océans pour 97% de son volume. Reste 3% d'eau douce, dont globalement les glaces et les neiges permanentes représentent les 2/3. Au final, l'homme ne pourrait en théorie utiliser que moins d'1 % du volume total d'eau douce présent sur Terre qui représente le fameux tiers de l'Apocalypse, représenté par les fleuves et les sources. Cela englobe les cours d'eau, les réservoirs naturels ou artificiels (lacs, barrages...) et les nappes souterraines dont la faible profondeur permet l'exploitation à des coûts abordables. Mais cette eau douce est inégalement répartie. 9 pays se partagent 60 % des réserves mondiales d’eau douce. Les 40% qui restent se répartissent dans le reste du monde, dont un certain nombre de pays disposent de ressources extrêmement faibles.

De nos jours, plus d'un tiers de l'humanité soit plus de 2 milliards d'habitants survivent avec moins de 5 litres d'eau par jour, moins de 1700 litres par an, c'est ce qu'on appelle le stress hydrique. Dans la zone qui s'étend de la Tunisie au Soudan et au Pakistan, c'est-à-dire dans plus de 20 pays d'Afrique du Nord et du Proche-Orient, chaque habitant doit se contenter en moyenne de moins de 3 litres d'eau par jour, soit moins de 1000 litres d'eau douce par an, une situation dite de pénurie chronique. La pénurie d'eau touche donc presque exclusivement les pays musulmans. Dans ces pays pauvres, 4 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées au manque d'eau, soit largement plus que toutes les guerres confondues actuelles. 6000 enfants meurent chaque jour dans le monde pour avoir consommé une eau non potable alors que leurs maladies sont faciles à soigner.

A la pénurie, il faut également ajouter un autre facteur important, c'est la pollution massive de l'eau. L'urbanisation, l'industrialisation et l'agriculture intensive sont les principaux facteurs de pollutions massives de ces dernières décennies. Pluies acides, eutrophisation des cours d'eau, pollutions des nappes phréatiques, etc., sont les perturbations anthropiques les plus graves sur l'environnement. La pollution massive des eaux douces met aujourd'hui en péril l'existence même des hommes. Des hommes qui de surcroît se concentrent dans les villes, dont certaines dans des pays confrontés à la pénurie d'eau et sa pollution. Aujourd’hui la moitié de la population mondiale vit dans les villes, mais les plus pauvres, soit 1 milliard, vivent en bidonvilles et ce nombre aura doublé en 2020, triplé en 2030. Les plus démunis sont donc privés d’eau potable et d’assainissement, transformant les villes en « véritables bombes sanitaires ».

La troisième trompette sonne donc quand le tiers des eaux douces sont polluées au point de tuer beaucoup d'hommes. Cette fois elle ne sonne pas pendant un rebond, mais entre 2001 et 2008. Les trompettes de l'Apocalypse retentissent donc, mais pas de manières régulières. Pour les trois premières, l'espace de temps se réduit de moitié à chaque fois. 14 ans de la première à la seconde, puis 7 ans de la seconde à la troisième, pour arriver à 3 ans ½ de la troisième à la quatrième. On monte en fréquence, mais aussi en intensité. C'est aussi ce que dévoilent les symboles liés aux trois premières trompettes, grêle, montagne puis un astre complet. L'action est toujours dirigée du Ciel vers la Terre, mais augmente de manière exponentielle en intensité. Personnellement je dirais qu'il ne s'agit pas d'une action divine, mais plutôt d'une inaction divine. De moins en moins Dieu intervient pour préserver sa création, jusqu'à la quatrième trompette où le Seigneur n'intervient plus du tout et laisse les hommes à leur folie destructrice. C'est normal quand on sait que les trompettes annoncent un état spirituel. Les hommes ne veulent plus du Créateur, hé bien qu'ils fassent donc sans Lui. Le Seigneur tentera bien de prévenir Son peuple en sonnant de la trompette pour dire à la première que les chrétiens deviennent aveugles, à la seconde qu'ils deviennent sourds et à la troisième qu'ils entrent dans le coma avec un encéphalogramme plat. Ils ne sont pas encore cliniquement morts, mais ne réagissent plus à aucun signal. La quatrième sonnera pour annoncer la mort définitive.

2005 et la mort du pentecôtisme américain

Les échos de la troisième trompette retentissent aux Etats-Unis pendant les élections américaines de 2004. Cette fois l'oligarchie américaine va faire fort en présentant deux "bonesmen" à la présidentielle, George W. Bush et John Kerry. D’une certaine manière, pour paraphraser un politicien français, l’élection présidentielle de 2004 ce sera « Skull and Bones ou Bones and Skull ». C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Ordre focalise sur lui autant d’attention : il incarne la quintessence du milieu social le plus favorisé des États-Unis, et dont les vues sont loin de représenter l’idéal démocratique auquel aspire le reste de la population. Individuellement, de nombreux membres de l’organisation ont trempé dans la plupart des actions occultes des États-Unis des cinquante dernières années. Et ils n’ont pu le faire qu’en dehors des institutions démocratiques, dans le secret de leur connivence satanique et sur la base d’une fraternité occulte ancienne.

Le sens des mots étant dévoyés, il convient de rappeler qu’une démocratie est un régime où – si on reprend la définition classique du président américain Lincoln – il y a « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».  Jean-Jacques Rousseau dans le Contrat Social dira que seul le peuple est souverain. Le contraire de la démocratie n’est donc pas seulement la dictature, mais également l'oligarchie. Car il peut très bien y avoir des « dictatures du peuple », mais aussi des « oligarchies constitutionnelles ». Ce qui est le cas quand on contrôle toute la finance, l'information par les médias et les grands postes régaliens. Ainsi, quand les 0,1% les plus riches contrôlent un pays, les baisses d'impôts deviennent le fil conducteur politique, laissant le financement social à la charge de la dette. Quant aux très très riches, ceux-là ne paient plus du tout d'impôt grâce aux paradis fiscaux qu'ils ont mis en place et préservent précieusement comme les joyaux de la couronne.

Aux Etats Unis, les revenus (salaires, dividendes, intérêts, retraites, plus-values) des 10% les plus fortunés des ménages (employés très bien payés, nouveaux entrepreneurs, voire rentiers), représentaient 1/3 du total des revenus des actifs au début des années 70. A la fin des trente glorieuses, les choses vont brutalement changer et les crises économiques provoquées par les chocs pétroliers vont se muer en crises sociales. Les guerres en Israël seront donc le catalyseur de la mutation du monde. Les riches ne pouvant plus s'appuyer sur la croissance pour s'enrichir, décident de ne plus partager le fruit d'une croissance qui se réduit comme peau de chagrin. En quelques décennies ils vont même imposer la mondialisation comme solution économique et financière pour garantir et augmenter leur richesse. Le décile le plus riche verra alors ses revenus augmenter de 50%, quand le salaire médiant lui, finira par rester définitivement bloqué à 30 000 $ à partir du milieu des années 80. Ainsi depuis 30 ans le salaire médian stagne et des milliards de profits filent dans les poches des plus riches.

Les pauvres sont alors abandonnés à eux-mêmes et aux aides sociales. Quand la classe moyenne maintiendra son niveau de vie en recourant massivement à l'endettement et au travail des femmes. La mutation se sera déroulée sur les 30 années qu'on appellera les 30 piteuses. Aux 30 piteuses vont alors succéder les 30 calamiteuses. Quand on entre dans le nouveau millenium, le système touche à ses limites et commence à craquer de partout. La croissance économique dans les pays occidentaux a quasi disparu et ne subsiste que grâce à des artifices comptables et au recours massif à l'emprunt. Les très très riches qui représentent à peine 1% de la population vont réagir et à partir de la moitié des années 90 ne partageant même plus le gâteau avec le reste du décile des riches. Les loups commencent à se dévorer entre eux. Depuis 1995 «les 1% de tête ont accaparé plus de la moitié  de toute la croissance économique des revenus réels par ménage sur cette période », commente l’auteur Thomas Piketty qui dans un livre best-seller qui dénonce les inégalités aux Etats-Unis. Mais même le petit 1% des très très riches commencent à avoir des problèmes quand les 0,1% de la population (même pas les 1%) décident de confisquer plus de 100% de la richesse additionnelle créée, grâce à l’action de la Fed liée au quantitative easing qui ne créé plus de richesses, mais de l'argent en quantité démentielle. Vous avez dit démocratie?

Ils ne faut pas se faire des illusions, le 0,1% de la population américaine la plus riche est largement noyauté par les sectes occultes comme les Skull and Bones ou les Bohemian Grove, c'est donc Satan lui-même qui dirige les Etats-Unis à travers ces personnes qui tiennent toutes les manettes du pouvoir. Ces sectes sataniques feraient même passer pour des enfants de choeur les francs-maçons, qui ne sont de loin pas assez dociles pour satisfaire leur maître, le diable est donc passé au cran supérieur grâce à l'appui des "born again". Car jamais le diable n'aurait pu progresser à ce point, si la chrétienté n'avait pas régressé d'autant. Dans un pays où 40% de la population prétend être "né de nouveau", il y a comme un grave problème spirituel.

La plupart des évangélistes sont ultraconservateurs et constituent la Nouvelle Droite religieuse. Après avoir élu un démocrate, M. James Carter en 1976, - sa politique les a profondément déçus, - ils ont puissamment contribué à l’élection de Ronald Reagan en 1980 et en 1984. Dans son discours d'investiture en 1981, il déclare que « le gouvernement n’est pas la solution, il est le problème ». Au cours de son mandat, l’imposition des revenus les plus élevés passe de 70 % à 28 %. Des règles ultralibérales seront mises en place et la croissance relancée par un déficit budgétaire qui augmenta significativement et une dette qui double pour passer de 1 000 milliards de dollars en 1981 à 2 000 milliards de dollars en 1989. Un nouveau paradigme économique et religieux se met en place et la roue infernale se met en mouvement, jusqu'à s'emballer avec l'élection de George W. Bush.

Par le biais des Etats-Unis, le diable à une formidable opportunité pour prendre le contrôle total de la finance mondiale, puis par ricochet des banques centrales et finalement de la BRI, qui deviendra le siège de sa gouvernance à Bâle. Encore fallait-il que ce qui le retient pour arriver au pouvoir total soit éliminé, le christianisme. L'apôtre Paul nous enseigne en 2 Thessaloniciens 2 : 3 Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition,… 7,  Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8  Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. 9  L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10  et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. 11  Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, 12  afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés.

Grâce à Paul on sait que l'Antéchrist ne peut se révéler, car il est bloqué par un obstacle ou un "retenant". Que ce retenant disparaisse et l'Antéchrist se manifestera avec toute sa puissance. Il est aisé de comprendre que celui qui retient l'Antéchrist est le Christ lui-même par l'action du Saint Esprit dans Son Eglise. Si cette action diminue, puis s'éteint, cela générera une montée en puissance équivalente de l'apostasie. Le dictionnaire Larousse définit l'apostasie comme étant l'abandon public de ses croyances antérieures. Mais les apostats ne sont pas uniquement ces personnes qui changent ouvertement de confession religieuse, mais celles qui « abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience… » (1 Timothée 4 :1-2).

David Wilkerson, que je considère comme le dernier grand évangéliste éclairé, disait : que lorsque l'apôtre Paul utilise le verbe « paraître » (ou révélé) par rapport à l'impie, sa signification en grec veut dire « découvert ». Je crois que Paul dit : « Jésus ne reviendra pas tant que le plan entier de l’Antéchrist et son programme ne seront pas dévoilés et que l’église n’en soit avertie. » Le plan de l’Antéchrist a déjà été exposé dans les Ecritures. Paul déclare : « Car le mystère de l'iniquité agit déjà ». Il dit qu’une forme mystérieuse de péché, déjà à l’œuvre dans le monde romain, marquera la montée en puissance de l'impie. Un puissant esprit d’iniquité tombera sur l’humanité perdue, s’accrochant au cœur des gens avec une telle force que l’homme du péché accédera rapidement au pouvoir.

Mais à l'apostasie et l'iniquité, s'ajoute un troisième facteur d'importance, et non des moindres, "Dieu envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge". D'une certaine manière, Dieu scelle le monde dans l'apostasie et l'iniquité, de telle manière qu'il ne peut plus en sortir. Il libère alors les forces sataniques qu'Il ne souhaite plus retenir. Et qui ouvrira les portes de l'enfer afin que Satan se déchaîne sur Terre? Les Skull and Bones, les Bohemian Grove ou d'autres sectes sataniques qui noyautent l'élite mondiale? Pas du tout, car ceux-là exercent leurs maléfices depuis longtemps, mais étaient retenus par le Christ au travers des Eglises. C'est quand apparaissent dans les villes les megachurches avec leur cortège de télévangélistes mondains millionnaires, qu'apparaissent également les faux docteurs et prophètes. Matthieu 24: 11  Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. 12  Et, parce que l’iniquité se sera accrue, l'amour divin du plus grand nombre se refroidira.

Les télévangélistes millionnaires qui ont mis Jésus à la porte de l'Eglise de Laodicée, sont privés de la puissance du Saint Esprit et deviennent les victimes de la puissance d'égarement envoyé par Dieu. Ils vont continuer de prêcher l'Evangile comme avant, et même faire des miracles, mais ne voient pas monter en puissance dans leur propre rang les forces du mal qui prennent le pouvoir aux Etats-Unis. Ils vont soutenir, prier et agir pour George W. Bush, afin que les puissances des ténèbres arrivent totalement à régner sur le pays. Si une fraction même infime des chrétiens s'était rebellée contre l'iniquité grandissante, soit l'injustice flagrante de l'émergence d'une classe hyper riche qui absorbe toutes les richesses du pays, Bush n'aurait pas été réélu!

Imaginez la scène d'Abraham qui essaie de sauver Lot de Sodome en marchandant avec Dieu sur le nombre de justes dans la ville et réactualisons cela avec la nation sodomite américaine. En 2000, pendant sa campagne électorale, Al Gore avait promis qu'il "travaillerait dans l'intérêt du peuple", et qu'il "s'attaquerait aux puissants". Pour lui barrer la route et faire élire "leur" candidat Georges W. Bush, les évangélistes votent massivement pour lui. Al Gore obtiendra un demi-million de voix d'avance au niveau national, mais c'est Georges W. Bush qui sera élu grâce aux voix douteuses de Floride, un état dirigé par Jeb Bush, le frère de Georges W. Bush. L'élection a finalement été remportée dans cet état avec seulement 537 voix d'avance, et dans des conditions particulièrement troubles. Dans l'année précédant l'élection, Jeb Bush avait fait voter par l'état de Floride une loi qui instaurait la suppression du droit de vote pour des dizaines de milliers d'électeurs ayant commis des infractions mineures. Or ces électeurs étaient le plus souvent issus des quartiers populaires qui votent majoritairement pour le Parti Démocrate. A cet acte inique, on pourrait en ajouter d'autres, mais cela reste secondaire. Car dans un pays de plus de 300 millions d'habitants, l'avenir va se jouer sur le choix de 269 personnes. Soit la moitié de 537 plus une voix pour emporter la majorité. Comme du temps de Sodome Dieu aurait épargné l'Amérique s'Il avait trouvé 10000 WASP vraiment convertis et porteurs de l'Esprit Saint. Mais Il n'en trouva pas la moitié, ni même 1000 et à la fin Dieu dit à Abraham, "si je trouve la moitié de mille d'électeurs WASP qui votent contre le Skull and Bones, j'épargnerais l'Amérique". A la fin il manquera 269 voix pour sauver le pays et cela Dieu ne le pardonnera pas. Les Etats-Unis sont désormais comme Sodome.

Quatre ans plus tard, c’est l’Etat de l’Ohio qui détient la clé de la Maison-Blanche. La conquête du vote de ses 20 Grands Électeurs va désigner le prochain Président de la République. Car même si en additionnant les suffrages populaires, George Bush est en tête, une victoire de John Kerry dans l’Ohio signifie la défaite du Président sortant. Les sondages à la sortie des urnes donnent John Kerry vainqueur avec plus de 4 points d’avance. Mais la proclamation des résultats débouche sur un résultat différent. Officiellement, George Bush l’emporte de 130.000 voix, soit 2,7 points. En 2004, le responsable des opérations électorales de l’Ohio était le vice-président de la direction de la campagne de George Bush dans cet Etat dont les votes étaient enregistrés par des machines électroniques facilement piratable, ainsi que le résultat électronique final. Or il s'est avéré que les fraudes furent multiples et massives une fois de plus. Ainsi tous les mandats de Bush auront été entachés de fraudes, de manipulations et de mensonges. Et malgré cela, massivement les évangélistes portent leurs voix vers George W. Bush.

Les deux élections de George W. Bush auront frappé du sceau de l'infamie la communauté évangélique américaine. Les Etats-Unis revivent alors spirituellement ce que vécurent les juifs du temps d'Ezékiel, où lentement la gloire de Dieu quitte le temple de Jérusalem, pour ne plus jamais y revenir avant le millenium. Cette fois c'est l'Esprit Saint qui sort de l'Eglise de Laodicée pour ne plus y retourner. L'Amérique qui voulait être une nouvelle Sion sera finalement une nouvelle Sodome. Avec sa déchéance, c'est toute la chrétienté qui est déchue.

Le temps biblique du pentecôtisme qui aura fait des Etats-Unis une superpuissance mondiale au XXe siècle s'achève sous le mandat de Bush où les forces du mal sont désormais au pouvoir. Débarrassé de ce qui le retenait, le diable à désormais les mains libres pour accéder au trône suprême en contrôlant religieusement la chrétienté, toute la sphère financière et donc les politiques. L'axe central du pouvoir mondial va alors se recentrer sur l'Europe et le pape.

Quand la troisième trompette prépare la sixième

Concernant l'eau douce, un dernier aspect doit être abordé. Le monde arabe ennemi d'Israël est une entité 30 fois plus peuplée et 200 fois plus étendue que ce minuscule pays. Depuis la création d'Israël le 14 mai 1948. Il y a eu sept conflits armés importants: la guerre de 1948 où sept armées arabes envahirent l'État juif nouvellement créé, la guerre de Suez en 1956, la guerre des Six Jours en 1967, la guerre d'usure en 1967, la guerre du Kippour en 1973, la première guerre du Liban en 1982, et la seconde guerre du Liban en 2006. Globalement on peut dire que les pays les plus hostiles à Israël s'étalent du Maghreb à l'Iran et vivent une situation de stress hydrique qui tend à s'accentuer.

Un document publié en 2010 par l’ONU affirme que la sécheresse représente le plus grand malheur qui guette le monde arabe. La Syrie ainsi que la Jordanie subissent, depuis un siècle, une diminution sensible de leurs précipitations. En 2002, les premiers satellites capables de réaliser un suivi global des ressources en eau ont été lancés. Leurs clichés montrent que les bassins des fleuves Tigre et Euphrate – partagés entre la Turquie, la Syrie et l’Iran septentrional - ont perdu entre 2003 et 2009 rien moins que 144 milliards de m3 d’eau, du fait surtout de la sécheresse.

Un rapport de l’UNICEF datant de juin 2014 informe que certaines parties de la Syrie ont reçu les plus bas niveaux de pluie enregistrés au cours des cinquante dernières années. Plus généralement, la Syrie a reçu la moitié de la moyenne des précipitations annuelles d’une année normale. Pire ! La sécheresse menace aussi la Jordanie, le Liban et l’Irak où les réfugiés syriens exercent déjà une pression importante sur les ressources en eau. L’ONU estime que 150 000 hectares en Syrie ont connu huit années de sécheresse entre 2000 et 2010. Le climat aride dans la principale région agricole dans le nord de la Syrie a forcé les agriculteurs et les éleveurs à émigrer vers les villes, où un amalgame de pauvreté, de mauvaise gestion de l'État syrien et d'autres facteurs ont alimenté la révolte qui a explosé au printemps 2011. En juin 2014, les réserves d’eau potable en Syrie représentaient le tiers du niveau qu’elles accusaient avant mars 2011, quand la guerre civile a commencé. Outre la sécheresse, il faut tenir compte des ravages du conflit, entraînant destruction des adductions d’eau, des canaux et des pompes d’irrigation. Israël et la Syrie sont toujours encore officiellement en état de guerre depuis les sept guerres…

Le Tigre et l’Euphrate, qui traversent la Syrie et l’Irak dans une vallée fertile qui a vu naître les premières grandes civilisations, prennent leurs sources sur les hauts plateaux du nord-est de la Turquie. Château d’eau de la région, la Turquie a entamé en 1989 la construction de 21 barrages sur les deux fleuves qui ont déjà  réduit de 40% le débit naturel de l’Euphrate. Les Turcs agissent de manière unilatérale sans se préoccuper des conséquences dues aux barrages en aval. Outre l'eau qu'ils prélèvent abusivement, ils ont également réduit l’apport en limon en aval, appauvrissant les sols en Syrie. Mais par contre la Turquie évacue en revanche sa pollution aux nitrates et aux phosphates chez ses voisins via ce qui reste des fleuves. A cela on ajoute le très controversé barrage d’Ilisu commencé en 2010 dans l’est de la Turquie, qui risque d’amputer le Tigre du quart de son débit à son entrée en Irak. Avec le réchauffement planétaire et les sécheresses qui se produisent de plus en plus fréquemment, il est prévu qu’en 2040, les eaux du Tigre et de l’Euphrate ne se jetteront plus dans le Golfe Persique…

Un autre grand ennemi d'Israël, l'Iran, souffre également d'une grave sécheresse. En Iran, neuf villes, dont la capitale Téhéran, sont menacées de coupures d’eau, les barrages s'assèchent et une grande partie des lacs du sud et de l'est du pays sont à sec. Avec cette sécheresse, des millions de personnes sont également menacées. Si la raréfaction de l'eau s’explique en partie par le réchauffement climatique, elle est aussi due à la construction effrénée de barrages qui ont détourné les rivières de leur lit et des terres agricoles. Le lac d'Ouroumieh, était auparavant le deuxième plus grand lac salé du Moyen-Orient et un haut lieu touristique. Son assèchement est impressionnant. Il n'en reste plus que 2 % et, selon les spécialistes, il pourrait totalement disparaître d'ici trois ans.


Il y a bien sûr des raisons climatiques qui expliquent cette pénurie, mais les négligences du pouvoir sont immenses. À force de pompages désordonnés, son sous-sol s’est vidé et la pluie n’est pas suffisamment abondante pour remplir les nappes souterraines. De nombreux puits ont été creusés illégalement par les Iraniens malgré une eau puisée polluée. L’agriculture iranienne n’est plus suffisante pour permettre une indépendance alimentaire vis-à-vis de l’étranger. À peine 40% des eaux usées sont traitées tandis que le reste est déversé dans les lacs et les rivières, aggravant la pollution. Il y a 15 ans, Hamoun était la septième zone humide au monde. Elle couvrait jusqu'à 4.000 km2 à cheval entre l'Iran et l'Afghanistan. Mais ces zones sont désormais des déserts.

Le Karoun est un fleuve de 725 km de long se jetant dans le Chatt-el-Arab, partie commune des fleuves Tigre et Euphrate. Il draine les eaux d'une importante portion de la partie centrale des monts Zagros de l'Iran occidental. Une série de tunnels, appelés Tunnels du Kuhrang, ont été creusés pour transférer une partie du débit de la source (Kuhrang) vers le bassin du Zayandehroud, afin de satisfaire les besoins toujours croissants de la population des provinces d'Ispahan et de Yazd. Cependant, le projet de transfert du débit de Karoun vers les provinces centrales risque d'assécher davantage les terres du Khousistan, déjà fortement touché par la sécheresse et donc d'accentuer encore la crise hydrique en Irak.

Apocalypse 16:12  Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé. L'assèchement de l'Euphrate qui annonce la sixième trompette a donc déjà commencé…

La renaissance d'Israël ou le geste de Dieu

On a vu que le saccage de la planète représente la face visible de l'iceberg spirituel dans le monde. A cette aune, il y a un pays qui marche totalement à contre-courant, c'est Israël. Dans le monde, le réchauffement climatique, la croissance démographique, l'agriculture intensive, l'épuisement des ressources en eau, le déboisement, favorisent un lent, mais inexorable phénomène de désertification. Le désert gagne du terrain. Ce n’est pas nouveau, mais c’est inquiétant. Plus de 40 % de la surface du globe est actuellement constituée par des terres arides ou semi-arides sur lesquelles vit un tiers de la population mondiale. Les populations qui vivent dans les zones arides se trouvent, en effet, entraînées dans une espèce d’engrenage infernal à l’intérieur duquel les conditions de vie se dégradent en même temps que les déserts grandissent. 

Cependant, il y a un pays, un seul dans le monde ou le désert a reculé durant le XXème siècle, Israël. Depuis la création de l'Etat, les efforts pour aménager et protéger l'environnement se sont diversifiés et intensifiés: à la fin du XXème siècle, plus de deux cents millions d'arbres avaient été plantés ce qui a permis de faire reculer le désert du Néguev de 50 km vers le Sud tout en préparant le recul à l'Ouest, à l'Est et au Sud. Ce miracle s'accomplit au beau milieu des pays arabes qui eux sont frappés de plein fouet par les catastrophes écologiques citées dans les trois premières trompettes. Il devient alors évident qu'Israël devient un signe, parmi d'autres signes prédits par Dieu.

Jésus avait prédit la fin des nations quand refleurirait le figuier qui représente Israël comme la nation de Dieu. Avec l'avènement d'Israël, ce sont des dizaines de prophéties bibliques qui se réalisent dans un laps de temps très court. Statistiquement, cela représenterait une probabilité de 1 sur des milliards. Mais le monde est devenu aveugle et ne peut donc plus voir ce qui crève les yeux, surtout chez les chrétiens. Si les villes sont rebâties et si le désert refleurit, ce n'est pas uniquement par la vertu du Saint Esprit, mais parce que des millions de juifs sont retournés dans leur pays pour le défendre et y travailler. Ils sont devenus les acteurs de la prophétie et un moteur de leur accomplissement. Ainsi le geste a accompagné le Verbe. Le désert qui recule et l'eau qui irrigue Israël sont le contrepoint des trois premières trompettes, c'est le son du shofar d'Israël qui répond en écho aux sonneries des trompettes.

Le «fonds pour l’existence d’Israël» ou « Keren Kayemeth LeIsraël », fut fondé en 1901 par Theodor Herzl lors du Ve Congrès sioniste à Bâle. Le KKL est le bras exécutif du peuple juif pour la rédemption et le développement de la terre d’Israël. Sa première vocation fut de racheter des terres en Eretz Israël en vue de l’installation de pionniers juifs. Mais très vite, ses missions se sont diversifiées pour accompagner le développement rapide du pays dans la lutte contre la désertification ou la construction de réservoirs d’eau par exemple. En à peine plus d’un siècle d’existence, le KKL a acquis et défriché 300.000 ha de terres dont 110.000 ha pour les besoins de l’agriculture. A construit plus de 170 bassins de rétention d'eau et réservoirs, d’une capacité totale de stockage de 100 millions de m3 d’eau, soit 6% de la consommation annuelle du pays. A planté plus de 230 millions d'arbres sur plus de 100.000 ha et continue de planter  3 millions d'arbres par an


On pourrait ajouter plein d'autres choses, mais une est très importante, c'est que le KKL est presque exclusivement financé par des juifs, et là il y a comme un immense problème de cohérence avec le monde chrétien. Alors que Dieu agit en Israël par le biais des juifs, deux milliards de soi-disant "chrétiens" soutiennent politiquement et économiquement les pays arabes alentours, tous ennemis d'Israël. Si chaque chrétien dans le monde avait donné proportionnellement ce que chaque juif a donné au KKL, le pays entier serait couvert de forêt aujourd'hui, le désert du Néguev compris. Ce qui reste de désert aujourd'hui en Israël, sert donc de témoignage écologique et eschatologique contre la chrétienté. Uniquement par le surplus de ce que nous donne le Seigneur, notre famille a fait planter par le KKL 10 000 arbres, soit une forêt selon leur critère. Ecrire n'est pas tout, planter c'est aussi sonner du shofar au milieu des trompettes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire