mardi 8 décembre 2015

Les deux témoins de l'Apocalypse comme agents d'intrication (partie 1)

C'est en relisant d'anciens articles que je me rends compte de l'accélération de l'Histoire. Il y a à peine un peu plus d'un an, j'écrivais "le courant de ce monde" et je disais ceci: pour savoir où en est l’Épouse dans son évolution vers le couronnement, il faut suivre les évènements dans le monde qui sont sous le feu de l’actualité, car pour ce qui concerne l’Épouse, les choses se passent dans le secret de Dieu jusqu’à l’avènement des deux témoins. Comme une exponentielle dans le mal absolu est en phase d’accélération, le même phénomène suit son chemin dans le corps en formation de l’Épouse. Une exponentielle dans la phase de l’Épouse représente l’émergence d’une Épouse Parole, soit une Épouse qui épouse la Parole, comme le Christ qui devint la Parole vivante.

Les choses de l'esprit sont aussi difficiles à concevoir pour un athée que l'est la mécanique quantique pour un non-physicien. Percevoir la notion d'Épouse mystique dans la Bible et son développement dans le temps et l'espace n'est possible que par une révélation de l'Esprit Saint. Paul dit dans 1 Corinthiens 12: 3 "que nul, s'il parle par l'Esprit de Dieu, ne dit: Jésus est anathème! et que nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur! si ce n'est par le Saint-Esprit". Ainsi la divinité du Christ n'est perceptible que par l'action du Saint Esprit, c'est la première manifestation concrète dans la vie d'une personne. Cela révèle une interaction entre le visible et l'invisible qui peut affecter une vie jusqu'à la transformer complètement. Le chrétien devient alors la manifestation visible de l'Esprit Saint, il est l'effet d'une cause qui est l'Esprit de Dieu et le principe de causalité est posé.  Selon ce principe on peut extrapoler et dire que puisqu'il y a des chrétiens qui existent par l'action du Saint Esprit, la communauté entière des chrétiens forme un corps unique tenu par le lien d'un seul esprit. La formation de ce corps n'étant pas le résultat d'une action terrestre, mais spirituelle, son contour ne peut être défini par une cause terrestre, ce qui exclut de facto toutes les formes dénominationnelles qui cherchent à représenter ce corps. Quand bien même on porte le nom d'Église universelle comme l'Église catholique, celle-ci ne représente qu'une fraction d'un tout et encore moins si on y intègre la communauté juive.

Comme le corps épouse le contour de toutes les fractions reposant sur la croyance dans la Parole de Dieu révélée dans la Bible, fractions ne suivant elles-mêmes qu'une fraction de la Parole de Dieu, le corps mystique ne peut se percevoir que dans la somme des fractions qui reconstituent le tout dans l'Esprit Saint. Pour reconstituer un corps saint, il faut reconstituer l'image biblique originelle dispersée comme un puzzle dans les fractions dénominationnelles couvrant un spectre religieux très large allant du catholique romain au haredim juif. Si l'on ne pend que ces deux-là, la relation avec le Verbe devient ténue, car l'enseignement scolastique ou talmudique a noyé la Bible dans un flot de sciences humaines qui tend à interdire à l'Esprit Saint toute possibilité d'action. Ce sont des corps spirituellement morts d'où émerge que rarement une étincelle de vie. Mais pour ceux dont la Bible est la source directe d'inspiration, la somme des interactions inspirées par l'Esprit Saint tendra inévitablement à la formation d'un corps nouveau.

La formation de l'Épouse du Christ dans le temps de la fin, relève pour l'esprit humain d'une notion que l'on pourrait rapprocher de l'intrication cantique en physique. L'intrication quantique est un phénomène observé en mécanique quantique dans lequel l'état quantique de deux objets doit être décrit globalement, sans pouvoir séparer un objet de l'autre, bien qu'ils puissent être spatialement séparés. Lorsque des objets quantiques sont placés dans un état intriqué, il existe des corrélations entre les propriétés physiques observées de ces objets qui ne seraient pas présentes si ces propriétés étaient locales. En conséquence, même s'ils sont séparés par de grandes distances spatiales, deux objets intriqués ne sont pas indépendants et il faut les considérer comme un système unique. Si on applique ce principe à l'Église du Christ, les deux témoins de l'Apocalypse interagissent comme des objets quantiques à travers l'espace et le temps, dont on peut observer les effets, mais sans jamais en percevoir la cause, puisqu'elle est de nature purement spirituelle. Les deux témoins sont les agents représentant deux parties qui sont appelées à fusionner à terme, la communauté chrétienne et juive qui forment le bois d'Ezékiel 37. Mais c'est Dieu qui rapproche les deux parties et pas les deux témoins qui ne représenteront à terme que le résultat de la fusion.


Si Dieu veut se constituer une épouse à Son image, Il va partir des extrêmes pour revenir au centre qui est Jésus Christ. Les extrêmes dans notre cas de figure sont le catholicisme romain et les ultraorthodoxes juifs. Si les deux témoins sont choisis dans ces parties, ils vont s'en extraire pour se rapprocher progressivement jusqu'à leur rencontre en Yeshoua. Ils sont alors comme des galets quantiques qui rebondissent dans l'espace et le temps qui est le leur. A chaque rebond ils changent de nature pour se rapprocher progressivement d'un modèle biblique parfait. Mais comme il y interaction entre eux, à chaque fois que les galets de concert touchent la mer formée par l'humanité entière, une onde de choc va se propager dans l'espace quantique, c’est-à-dire toutes les dimensions à la fois, ce qui inclus la dimension temporelle. L'onde de choc se propage donc avant et après le rebond. Comme on dissocie les évènements, car on n’y trouve aucun lien terrestre, le phénomène passe totalement inaperçu, jusqu'à ce que temps de sa révélation soit venu.

Dans la métaphore du galet quantique, il ne faut pas oublier l'effet d'intrication, c'est-à-dire que les galets agissent comme s'ils étaient des objets uniques. Ils rebondissent en même temps, diffusant leurs effets dans l'espace et le temps. Le Ciel et la Terre sont affectés et changent progressivement. On en connaît le but, la dernière semaine de Daniel et donc à partir de là on pourrait déterminer une trajectoire en remontant dans le temps si on disposait d'un second point de référence. Ils ne rebondissent pas géographiquement d'un lieu à un autre, mais spirituellement d'un état à un autre. A chaque rapprochement des galets, il y a interaction par l'effet des ondes. Ce qui se passe dans le monde chrétien va avoir une répercussion en Israël et vice versa. Dieu imposerait alors un tempo très précis pour que toutes les attentions soient concentrées sur un but très précis, immanquable pour toute l'humanité, la rencontre et la révélation des deux témoins au début de la dernière semaine de Daniel. 

Comme le dit Zacharie 3: 8 " Écoute donc, Josué, souverain sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi! car ce sont des hommes qui serviront de signes. Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe." Les deux témoins seront les signes qui mènent à la Menorah, symbole d'union dans le Verbe. Mais les deux témoins produisent de manière induite d'autres signes qui préparent d'une certaine façon leur révélation. Le terrain est donc balisé pour l'atterrissage des galets. Le dernier signe majeur en date est incontestablement la dernière tétrade de 2014/2015 avec tous les évènements géopolitiques qui tournent autour et qui ne seraient en définitive que l'effet d'onde du choc spirituel provoqué par un rebond des galets. A partir de ce point de référence, si on connaît la cause qui produit l'effet, on peut suivre la trajectoire temporelle des rebonds selon les intervalles définis par la semaine de Daniel, soit sept ans. Pourquoi 7 ans? Car le chiffre 7 est la référence biblique qui marque les temps. 7 jours pour la semaine, 7 semaines de Pâque à la Pentecôte, 7 mois pour les fêtes de l'Éternel, 7 X 7 années pour arriver au jubilé ou encore 7 millénaires pour l'ensemble du temps biblique terrestre. Les deux témoins fixant un temps d'homme, l'année biblique s'impose sur ses cycles que l'on retrouve dans les 3 ans ½ et qui cherchent leur contrepartie pour atteindre les sept ans.

Ainsi, si le cycle des 7 ans s'inscrit dans la vie des deux témoins qui agissent comme des signes, les rebonds des deux témoins dans le temps s'espaceraient donc comme suit: 2015-2008-2001-1994-1987-1980-1973-1966… Sur cette ligne de rebond dans le temps on peut déplacer le curseur dans un sens comme dans l'autre, soit éventuellement vers l'avenir, dimension que je laisse exclusivement au Seigneur car ce temps lui appartient. Mais pour ce qui concerne le passé, les choses deviennent extrêmement intéressantes à analyser à l'aune des galets des témoins.

Prenons le rebond de 1966 et ses effets induits. Pour qu'il y ait intrication causé par les deux témoins, Israël et la chrétienté devraient être fortement impactés par l'effet des ondes induites. En Israël c'est évident, c'est la guerre des Six Jours qui permet la réunification de Jérusalem en 1967 et pour le monde chrétien c'est la mort en 1965 de William Marrion Branham qui marque pour moi le début du déclin du mouvement pentecôtiste aux États-Unis. Les deux évènements devant également avoir un lien spirituel avec les deux témoins pour avoir du sens, dans tous les cas ils marqueront un changement d'état présent ou futur lié à ces évènements. Alors qu'un monde se délite, l'autre se construit formant le terreau où pousseront les deux rameaux d'olivier.

Aux évènements géopolitiques et religieux se superposent souvent ceux liés  à la finance internationale qui c'est désormais globalisée au XXème siècle. C'est d'une certaine manière logique, car une grave crise en Israël affecte le monde entier, puisque Jérusalem est devenue la pierre pesante pour tous les peuples et tous ceux qui la soulèveront seront meurtris. Zacharie 12 : 3. Jacques Attali en s'inspirant certainement du livre de Jonathan Cahn "Le mystère de la shemitah", remarque une juxtaposition de crises financières majeures à des intervalles de sept ans qui correspondent aux dates ci-dessus. On compare cela à la shemitah en Israël, où la terre est mise en jachère pendant une année tous les sept ans. Comme la dernière shemitah a eu lieu pendant la dernière tétrade, la conjonction des évènements enflamme les esprits. On écrit alors des bouquins et on fait des conférences pour se faire valoir tout en se remplissant les poches. C'est aussi le plus sûr moyen pour démontrer que tout cela ne vient pas de Dieu. La shemitah qui ne peut être pratiquée qu'en Israël, est un principe plus théorique qu'une application stricte de la Loi de Lévitiques 25. Pour que la shemitah ait un sens, il faudrait que l'année qui précède, la bénédiction de Dieu donne des produits pour trois ans, ce qui n'est absolument pas le cas en ce moment. On joue alors d'artifices du style location des terres aux Arabes pendant la shemitah ou plus simplement mise en application à partir de l'année d'acquisition de la parcelle, ainsi en découpant un terrain en sept morceaux, seul un septième reste en jachère et le reste est cultivé. Bref la shemitah n'existe pas dans les faits en Israël. Mais le pire serait le jubilé lié à la shemitah, car après 7 X 7 années, donc dans la cinquantième année, on arrive au jubilé où toutes les dettes seraient remises… Vous pensez bien qu'aucun religieux généralement très près de ses sous n'appliquera jamais cette clause de la Loi. Il suffit de voir comment sont escroqués les gens par le biais de la cacherout pendant la période de Pâque, où tous les prix flambent, pour se faire une idée du caractère extrêmement vénal de ceux qui définissent les critères d'application de la Loi juive. En bref je dirais que la shemitah n'existe pas selon les principes bibliques en Israël et donc ne peut aucun cas servir de modèle pour expliquer des évènements de portées universelles qui se produisent tous les sept ans, il faut chercher ailleurs.

Pour ce qui me concerne, les cycles se calent en fait sur le rapprochement spirituel des deux témoins qui restent invisibles et discrets pour les préserver intact jusqu'à leur révélation publique. Cependant les effets induits du rapprochement se mesurent fortement dans les parties chrétiennes et juives de la Menorah. Les deux témoins représentent une forme de lumière liée directement à la Menorah puisqu'ils alimenteront de leur huile les lampes du chandelier. Par leur esprit ils apporteront les lumières nécessaires à leur temps biblique. Leur montée en puissance sera donc inversement proportionnelle à celles des parties qu'ils représentent, qui s'enfoncent pour leur part dans les ténèbres. Il y aura donc toujours plus de mensonges et de pratiques antéchrists dans les églises et synagogues, jusqu'à ce que l'impie prenne forme dans la partie chrétienne pour se faire oindre dans le temple construit par la partie juive. La fusion des parties antéchrists se produira donc également à ce moment-là. Ce qui explique pourquoi l'antéchrist et le faux prophète apparaissent en même temps que les deux témoins, car les choses sont intimement liées. 

Chez les chrétiens un signe fort évident de la propagation des ténèbres c'est la doctrine mensongère de l'enlèvement avant les tribulations, qui prend une dimension de premier plan dans le monde évangélique et pentecôtiste principalement. Du coup, la dénomination de pentecôtisme comme dérivée de l'effet de la Pentecôte qui inonda de l'Esprit Saint les apôtres et ceux restés fidèle au Seigneur n'a plus vraiment de sens, la terminologie devrait être repensée sous un néologisme ayant pour nom le "balaamisme". Car comme Balaam on prophétise au nom du Seigneur, mais en même temps on pervertit le peuple par un esprit de duperie qui le mène à sa perte. Les États unis comme vaisseau amiral des États pentecôtistes dans le monde, ayant voté George W Bush deux fois, sont la démonstration visible du naufrage spirituel d'une nation qui entraîne le monde dans une guerre qui à terme deviendra mondiale. De la même manière, on mesure le naufrage spirituel des "balaamistes-pentecôtiste" qui restent accrochés au dogme de l'enlèvement comme à la coque du Titanic qui sombre à pic entraînant à leur suite toute la chrétienté mondiale. D'une certaine manière, la doctrine de l'enlèvement signe l'arrêt de mort du pentecôtisme et il sera certainement une pierre d'achoppement majeure quand se présenteront publiquement les deux témoins. Car présenter les tribulations comme une réponse de Dieu face à un monde pervertit et qui pour préserver l'Épouse du Christ l'éloignerait de la malédiction, est un principe diamétralement opposé à l'effet induit par cette même Épouse dans le monde. Car c'est justement l'Épouse qui produit les tribulations,

La septième trompette de l'Apocalypse va annoncer que le royaume du monde est remis au Seigneur Tout-Puissant et à son Oint. C'est la proclamation officielle dans le Ciel, devant les créatures céleste que le Seigneur prend possession de Son règne, que tout genou va fléchir devant Lui, que le jugement du monde est prononcé et que Satan va être jeté hors de la sphère céleste. Dans le Ciel le Temple est ouvert et l'arche de Son alliance apparaît, c'est le signe que l'union terrestre opérée par les deux témoins est arrivée à son terme. L'Épouse est formée et elle règne. La septième trompette est donc le signal de l'atterrissage définitif des galets. Cela suggère que les trompettes sont également un signal céleste qui résonne dans l'Univers pour marquer un rebond. La dernière trompette annonçe la révélation de l'Epouse, les précédentes sont les signaux de son arrivée prochaine. Les évènements annoncés par les trompettes de l'Apocalypse se retrouveraient donc dans le rebond des galets. Ainsi, si l'on reprend 100 % des textes bibliques et que l'on remet tout en phase de la Genèse à l'Apocalypse en faisant totalement abstraction des interprétations partielles issues des fractions dénominationnelles, l'avant-dernier rebond correspond à la sixième trompette et donc à la troisième guerre mondiale.

Comme les évènements terrestres sont le produit induit par un effet d'ondes, un décalage de quelques mois entre le déclenchement de la troisième guerre mondiale et le rebond du galet est prévisible. Comme on est juste 7 ans avant l'atterrissage final, l'effet d'ondes devrait être paroxysmique et les évènements de fortes intensités. Un évènement politique sera qualifié de séisme majeur, un krach boursier ou obligataire d'apocalypse financière, tout comme un évènement climatique, etc. Comme il y a intrication dans la combinaison des ondes, la composante religieuse qui s'agite comme une onde propre à elle-même, s'ajoute comme un amplificateur des effets précédant. Les religieux étant incapables de mettre les évènements en phase, la troisième guerre mondiale devient le signal ultime, comme le fut la prise de Gamla par les Romains avant la destruction de Jérusalem en 70 de notre ère.

La question qu'il faudrait désormais se poser est la suivante: la tétrade de 2014/2015 marque quel rebond? L'année 2016 devrait riche d'enseignement à ce sujet.

2 commentaires:

  1. Franchement, j'ai dû me plonger dans mes vieux tiroirs pour rechercher mes vielles notes du cours de physique de la classe de 5 eme et 4 eme des humanités lorsque je fus encore au Collège. C'est vraiment très profond ce que je viens de lire. Que le Seigneur nous aide à bénéficier de ces ondes choques afin de connaître une transformation spirituelle en profondeur! Mais il y a tout de même un chambardement dans mon esprit. Dans Apocalypse 11, il est dit qu'il y aura un tremblement de terre qui va tuer 7000 hommes. Ce désastre est appelé le second malheur. Or l'annonce de 3 dernières trompêtes sont annoncés comme les 3 malheurs qui viendront successivement voir Apocalypse 8:13"Je regardai, et j`entendis un aigle qui volait au milieu du ciel, disant d`une voix forte: Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre, à cause des autres sons de la trompette des trois anges qui vont sonner!" Et dans cette série, le premier malheur fut la sonnerie de la 5 eme trompêtes voir Apocalypse 9:1-12. Le second malheur est cité juste après la mort de 2 témoins. Et c'est seulement après que la septième trompêtes donc la dernière sonne après que les 2 témoins sont pris dans le ciel. Mais en vous lisant, vous avez dit que c'est la septième trompêtes qui révèle les 2 témoins. Or nous voyons que la 7 eme trompêtes sonne après leur départ. S'il vous plaît voudriez vous rendre cela un peu clair pour moi par la grâce Dieu. Et si possible me donner aussi votre adresse e-mail car celui que j'ai me fait un retour à l'expéditeur. J'ai encore d'autre question à poser que je souhaite le faire directement par mail. Merci pour votre Aimabilité. Que l'Eternel des armées revelé en Jesus-Christ vous garde et bénisse.

    RépondreSupprimer
  2. Salutation en Christ Christian
    Mes articles ne sont pas le fruit d'une réflexion, mais d'une révélation. Le Seigneur ouvre une porte spirituelle et la réflexion porte uniquement sur la manière de mettre les choses en forme. Je ne sais donc jamais à l'avance quel sera le sujet et donc son contenu, qui se développe au fil des lignes. Quand on aborde un sujet aussi profond que celui de l'Epouse et des deux témoins, on commence toujours par une graine qui devient à terme un arbre avec de multiples branches. Ce qui explique la longueur des études et parfois leur complexité.
    Pour revenir à notre sujet gardons en tête ceci: Apocalypse 10: 5 Et l’ange, que je voyais debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel, 6 et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu’il n’y aurait plus de temps, 7 mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplirait, comme il l’a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.
    Dans ce passage il est dit qu'il n'y aurait plus de temps, cela signifie la fin des grands cycles bibliques. De nombreuses choses s'inscrivent donc dans la dernière semaine de Daniel, soit 7 ans partagés en mois et jours que l'on peut compter. On peut comparer les trompettes à des avertissements et les coupes à des jugements, coupes qui se déversent pendant les 3 ans ½ qui terminent la semaine de Daniel et que l'on compte alors en jours, mille deux cent soixante exactement.
    La septième trompette annonce au monde que l'Epouse du Christ est formée et couronnée. C'est le résultat de la fusion de deux mondes représentés par les deux témoins, les juifs et les chrétiens. J'aurais donc dû écrire que la dernière trompette annonce la révélation de L'Epouse, les précédentes sont les signaux de sa venue prochaine. Cela signifie qu'il n'y aura plus de cycle, les temps sont arrêtés et la mission des témoins achevée. Comme pour moi les deux témoins personnifient l'Epouse pour un temps, j'ai fusionné mentalement des images qui sont en relation avec des cycles de sept ans. Je corrige pour ne pas entretenir de confusion.

    RépondreSupprimer